Little Palestine, Journal d’un siège Little Palestine, Diary of a siege

de Abdallah Al-Khatib

Liban, France, Qatar
2021
89 min
VO Arabe - STFR
Long métrage
Documentaire
Couleur
DCP

Avertissement : des scènes, des propos ou des images peuvent heurter la sensibilité des spectateur•rice•s

Hors compétition 2021

Séances

lundi 18 octobre 2021 | 17h00 | Utopia

Salle 4

Avant-première

Pass Festival

Synopsis officiel

Le quartier de Yarmouk (Damas, Syrie) a abrité le plus grand camp de réfugiés palestiniens au monde de 1957 à 2018. Quand la révolution syrienne éclate, le régime de Bachar Al-Assad voit Yarmouk comme un refuge de rebelles et un noyau de résistance. Il met en place un siège à partir de 2013. Entre 2011 et 2015, Abdallah Al-Khatib documente avec ses amis le quotidien des habitants, qui ont décidé de faire face aux bombardements, aux déplacements forcés et à la famine en recourant à l’engouement du collectif, l’éducation, la musique, l’amour et la joie.

L'avis du FIFIB

La source vitale de Little Palestine repose sur sa scansion, au départ du texte d’Abdallah Al-Katib, 40 Rules of a Siege. Il rend compte de la dégradation d’une ville-organisme, abandonnée et assiégée comme laissée à pourrir, dans une forme hybride entre journal filmé et poésie de guerre. Littéralement coupé de tout réseau de communication, Yarmouk n’est vu qu’en interne au travers d’images caméscopes, réminiscence de la dimension déterminante de la lutte filmée dans l’histoire contemporaine, et contrepoint essentiel à l’imagerie digitale qui documente de façon écrasante les conflits actuels.

— Pierre Guidez

Biographie/filmographie

Abdallah Al-Khatib est né en 1989 à Yarmouk. Il a étudié la sociologie à l’Université de Damas. Avant la révolution, il travaillait pour l’ONU comme coordinateur des activités et des bénévoles, ainsi qu’à l’Office de Secours et de Travaux des Nations Unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient comme responsable du Centre de Soutien à la Jeunesse. Avec plusieurs amis, il a créé l’association d’aide humanitaire Wataad qui a porté des douzaines de projets dans plusieurs régions de Syrie, et en particulier à Yarmouk. Il a participé à plusieurs films documentaires relatant la vie du camp, à des postes divers. Il fait partie des cadreurs de 194. Us Children of the Camp qui fit sa première à Visions du Réel en 2017. Il a également organisé des ateliers vidéo pendant le siège. La revue allemande Peace Green l’a identifié comme l’un des « peacemakers » 2014. En Suède, il a reçu le Per Anger Human Rights Award en 2016. Abdallah vit actuellement en Allemagne, où il a récemment obtenu le statut de réfugié politique.

2021 - LITTLE PALESTINE, JOURNAL D’UN SIÈGE - Abdallah Al-Khatib - Réalisateur, Scénariste

Abdallah Al-Khatib

Bidayyat for Audiovisual Arts, Films de Force Majeure

Dulac Distribution

Lightdox

de Abdallah Al-Khatib

Abdallah Al-Khatib est né en 1989 à Yarmouk. Il a étudié la sociologie à l’Université de Damas. Avant la révolution, il travaillait pour l’ONU comme coordinateur des activités et des bénévoles, ainsi qu’à l’Office de Secours et de Travaux des Nations Unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient comme responsable du Centre de Soutien à la Jeunesse. Avec plusieurs amis, il a créé l’association d’aide humanitaire Wataad qui a porté des douzaines de projets dans plusieurs régions de Syrie, et en particulier à Yarmouk. Il a participé à plusieurs films documentaires relatant la vie du camp, à des postes divers. Il fait partie des cadreurs de 194. Us Children of the Camp qui fit sa première à Visions du Réel en 2017. Il a également organisé des ateliers vidéo pendant le siège. La revue allemande Peace Green l’a identifié comme l’un des « peacemakers » 2014. En Suède, il a reçu le Per Anger Human Rights Award en 2016. Abdallah vit actuellement en Allemagne, où il a récemment obtenu le statut de réfugié politique.

2021 - LITTLE PALESTINE, JOURNAL D’UN SIÈGE - Abdallah Al-Khatib - Réalisateur, Scénariste

Pass Festival

lundi 18 octobre 2021 | 17h00 | Utopia

Salle 4

Avant-première