En compétition

Compétition Longs Métrages

« Cette image m'avait manqué ». Le fil conducteur de la programmation de cette année ont été ces mots. Issu•e•s de sept nationalités, avec des sujets très différents, les réalisateur•rice•s de cette programmation trouvent leur complémentarité dans leur capacité à mettre des images sur des représentations inédites. Oui, ce cinéma nous avait manqué. »

— Natacha Seweryn


La somme de 15 000 €, dotée par Ciné +, sera remise au ou à la distributeur•rice du film lauréat. Une bourse de 3 000 €, dotée par la Région Nouvelle-Aquitaine, sera attribuée au ou à la réalisateur•rice du film lauréat. La somme de 1 000 €, dotée par la SACEM, sera attribuée au ou à la meilleur•e compositeur•rice de musique de film français.

À la vie

de Aude Pépin

Clara Sola

de Nathalie Álvarez Mesén

Rien à foutre

de Emmanuel Marre | Julie Lecoustre

The Beta Test

de Jim Cummings | PJ McCabe

Pleasure

de Ninja Thyberg

Compétition Contrebande

Réalisé en dehors des schémas classiques de financement, chaque film répond à sa façon au caractère nécessaire et urgent de la création. Inventer des histoires, c'est aussi inventer une façon de les produire et de les réaliser. Quatre longs métrages et sept courts composent la sélection de cette année.

— Natacha Seweryn


La somme de 1500 €, dotée par Agnès B, sera remise au ou à la réalisateur•rice du film lauréat. Par ailleurs, ce•tte dernier•e se verra offrir une place pour une résidence d’écriture à la Métive (lieu international de résidence de création artistique pluridisciplinaire).

Programme 1

Jerk

de Gisèle Vienne

Programme 2

Léo la nuit

de Nans Laborde-Jourdàa

Elles allaient danser

de Laïs Decaster

Un Tipo Strano

de Samuel Gratacap

Programme 3

Mom

de Kajika Aki Ferrazzini

As I Want

de Samaher Alqadi

Programme 4

Les sentinelles

de Patrick Muroni

Tchau Tchau

de Cristèle Alves Meira

Au jour d’aujourd’hui

de Maxence Stamatiadis

Programme 5

Khtobtogone

de Sara Sadik

Bottled Songs 1-4

de Chloé Galibert-Laîné | Kevin B. Lee

Compétition Courts métrages

Les huit courts métrages de cette année ont été des évidences. Il y est question de désir, de chiens, de prise de risque et d'amour. Chacun de ces univers singuliers inaugure surtout des personnalités fortes de cinéma.

— Natacha Seweryn


La somme de 1500 €, dotée par la Région Nouvelle-Aquitaine, sera remise au ou à la réalisateur•rice du film lauréat. La somme de 1 000 €, dotée par la SACEM, sera attribuée au ou à la meilleur•e compositeur•rice de musique de film. Par ailleurs, le ou la réalisateur•rice du film lauréat se verra offrir une place pour une résidence d’écriture à la Métive (lieu international de résidence de création artistique pluridisciplinaire).

Programme 1

La Verrue

de Sarah Lasry

Sami la fugue

de Vincent Tricon

Qui a parlé de fin

de Vincent Weber

Palermo Sole Nero

de Joséphine Jouannais

Programme 2

Jmar

de Samy Sidali

Tifs

de Inès Loizillon

Gare aux coquins

de Jean Costa

Hors compétition

Ouverture / Clôture

Les Olympiades

de Jacques Audiard

Avant-premières et courts métrages

Sélection hétéroclite guidée par les coeurs battants des programmateur•rice•s. Après l’année particulière assombrie par ce que l’on sait, nous voulions accompagner, par l’énergie du festival, des films adorés. Des premiers pas aux cinéastes plus identifié•e•s, le plaisir et le style sont partout.

— Natacha Seweryn

Arthur Rambo

de Laurent Cantet

Le Monde après nous

de Louda Ben Salah-Cazanas

Jane par Charlotte

de Charlotte Gainsbourg

Une jeune fille qui va bien

de Sandrine Kiberlain

Cow

de Andrea Arnold

Memoria

de Apichatpong Weerasethakul

Les Promesses

de Thomas Kruithof

L'Événement

de Audrey Diwan

Madeleine Collins

de Antoine Barraud

Programme de courts métrages

Ayo Nene

de Daouda Diakhaté

Grande Vitesse

de Manon Kneusé

Le Roi David

de Lila Pinell

Séances anniversaire

Avec leurs films, ces réalisateur•rice•s ont marqué et construit l’identité du festival sur 10 ans. De quoi rêve-t-on à dix ans ?  Sûrement d'une boum avec ses ami•es et petit•es ami•es. Aujourd’hui, ce sont des films tout neufs de réalisateur•rice•s pas si âgé•e•s que l’on vous sert pour le dessert avec les bougies. De la première lauréate de Contrebande, passée depuis par la Quinzaine, aux réalisateurs des films-annonces du FIFIB avec leurs derniers nés, on s'auto-souhaite un joyeux anniversaire !

— Johanna Caraire

Petite nature

de Samuel Theis

Nous

de Alice Diop

Entre les vagues

de Anaïs Volpé

After Blue (Paradis Sale)

de Bertrand Mandico

Petit ami parfait

de Kaori Kinoshita et Alain Della Negra

Programme de courts métrages

Petit coeur

de Selim Bentounes

Kindertotenlieder

de Virgil Vernier

Les Démons de Dorothy

de Alexis Langlois

Musique et cinéma

Le son sacré
Fermez les paupières, faites communier vos mains
et dites : One
Observez ce qui se passe.
Si vous préférez dire Rone ou Para One,
laissez-vous aller.
Vous êtes au bon endroit.
Para One et Rone sonnent en harmonie et ça tombe
bien. Ils seront les invités spéciaux de notre sélection
Musique & Cinéma, celle qui ouvre les chakras les plus
réticents et fait baisser la fièvre cinéphile.
Projections, concerts, masterclass... Un programme
complet de remise en forme.

— Johanna Caraire

Dustin

de Naïla Guiguet

Spectre (Sanity, Madness and the Family)

de Para One (Jean-Baptiste de Laubier)

Masterclass Jacques Audiard & Rone

Les Olympiades

de Jacques Audiard

Rencontre Jacques Audiard & Rone

Rencontre Jacques Audiard & Rone

Carte blanche à l'ACID

Association créée en 1992, l’ACID s’est très tôt emparée des enjeux liés à la diffusion des films, à leurs inégalités d’exposition et d’accès. Ses membres revendiquent l’inscription du cinéma indépendant dans l’action culturelle de proximité. Le FIFIB soutient l’action de l’ACID en montrant trois films extraits de la sélection cannoise de cette année.

— Natacha Seweryn

Ghost Song

de Nicolas Peduzzi

Soy Libre

de Laure Portier

Séance spéciale

Carte Blanche FRAC

Carte Blanche FRAC

Projections 3IS

Projections 3IS

FIFIB Création - NAFW

Bastion

de Thomas Ducastel

Confinés dehors

de Julien Goudichaud

Pasaia

de Giulia Grossmann

Rétrospectives & Focus

Focus John Sayles

Depuis quatre décennies, John Sayles construit une oeuvre majeure, profondément américaine et politique dans ses questionnements – le rapport aux identités et à l’Histoire, la frontière ainsi que la représentation des minorités. Son univers se montre toujours attentif aux dynamiques de classe, de genre et de race, sans jamais être une caricature de cinéma progressiste. Auteur brillant mais aussi acteur, Sayles monte également ses propres films. Il est la quintessence du cinéaste indépendant.

– Nathan Reneaud


Cette rétrospective est proposée en partenariat avec La Cinémathèque Française.

Lianna

de John Sayles

Limbo

de John Sayles

Matewan

de John Sayles

City of Hope

de John Sayles

Masterclass Maggie Renzi / John Sayles + Emilie Lesclaux / Kleber Mendonça Filho

Masterclass Maggie Renzi / John Sayles + Emilie Lesclaux / Kleber Mendonça Filho

Rétrospective Barbet Schroeder

D’abord acteur chez son ami Eric Rohmer, c’est avec lui qu’il fonde Les Films du Losange et produit les premiers épisodes des Contes moraux. Il se dirige bientôt vers la réalisation et son premier film, More (1969), se lit aujourd’hui au diapason d’une oeuvre d’une densité et d’un éclectisme rares. Barbet Schroeder n’a cessé d’alterner propositions documentaires engagées (L’Avocat de la terreur) et fictions dynamitées (Maîtresse), en témoin d’une indépendance de ton et de genre.

– Pierre Guidez

L’Avocat de la terreur

de Barbet Schroeder

Le Vénérable W.

de Barbet Schroeder

Maîtresse

de Barbet Schroeder

Masterclass Barbet Schroeder

Masterclass Barbet Schroeder

Focus Laura Mulvey

Théoricienne, universitaire et réalisatrice, identifiée par le fameux concept du « male gaze », sa pensée constitue un apport considérable à l’histoire du cinéma. La projection des films qu’elle a réalisés avec Peter Wollen ainsi qu’un film charnière pour elle seront l’occasion d’explorer les multiples facettes de son oeuvre. Cette programmation aura comme miroir une carte blanche à la revue Another Gaze.

– Natacha Seweryn


Créée en 2016, la revue Another Gaze traite de féminisme et de cinéma. Another Screen, plateforme de streaming qui propose des films rares et disponibles en plusieurs langues, est née de cette initiative en mars dernier. Le travail de Cecilia Mangini, réalisatrice et documentariste italienne dont les films n'ont que très récemment commencé à être restaurés et montrés, y a notamment été mis à l’honneur. Cette sélection nourrie de titres allant de 1960 à 1974 met en scène certains des collaborateurs de la cinéaste, tels que Pier Paolo Pasolini et Egisto Macchi, ainsi que ses sujets de prédilection : les rituels en voie d'extinction, le sort des jeunes et des laissé•e•s-pour-compte, mais aussi le prolétariat.

– Natacha Seweryn & Daniella Shreir

Riddles of the Sphinx

de Laura Mulvey | Peter Wollen

Crystal Gazing

de Laura Mulvey | Peter Wollen

Programme de courts métrages

Amy!

de Laura Mulvey | Peter Wollen

Frida Kahlo & Tina Modotti

de Laura Mulvey | Peter Wollen

Carte blanche à Another Gaze

Essere Donne

de Cecilia Mangini

Divino Amore

de Cecilia Mangini

Ignoti Alla Città

de Cecilia Mangini

La Briglia Sul Collo

de Cecilia Mangini

La Canta delle marane

de Cecilia Mangini

Maria e i Giorni

de Cecilia Mangini

Stendalì‌

de Cecilia Mangini

Séances Jeune Public

 

Finis les contes cruels et les morales plombantes, finies aussi les histoires formatées des géants du dessin animé. Les trois programmes présentés pour nos très cher•e•s bambin•e•s amènent de la douceur et de l’affirmation de soi tout en nous promettant de belles amitiés.

— Aurélie Oria-Badoc

Les Nuits et le Village

 

Lieu totem du festival, il assemble et rassemble, accueille et abreuve, écoute et déroute. La journée, les pros et les ateliers s’y croisent. La nuit, il envoûte au gré d’une programmation musicale et visuelle.


 → LES HEURES JOYEUSES
Dégustation de vins offerte du 14 au 17 octobre, de 19h à 20h, Cour Mably

→ RESTAURATION LÉGÈRE & BAR
Sur toute la durée du festival

 * L’accès au Village est soumis à la présentation d’un Pass sanitaire.

Les Nuits

 

Souvenez-vous de vos nuits, devenues des espaces intimes, où la musique résonnait entre nos oreilles et nos murs. Le temps est venu pour elle d’emplir à nouveau la Cour Mably et de posséder son public.


L’accès aux Nuits est gratuit sur présentation d’un Pass sanitaire. En cas d'affluence, la priorité d'entrée est donnée aux détenteur.rice.s d'un Pass Festival ou d’une accréditation festival FIFIB 2021.

Soirée ouverture – Rouge Neon Records - 13 octobre

Vimala

Vimala

NUIT OCEĀN

NUIT OCEĀN

Soirée Dumbhill - 14 octobre

Rackam & Harry Cature

Rackam & Harry Cature

Mercedeath

Mercedeath

Salade Tomate Oignon

Salade Tomate Oignon

Plateau Warrior Amor à Mort (Warriorecords) - 15 octobre

Minuit Machine

du label Warrior Records

Substencia

Substencia

Soirée Forever Ten - 16 octobre

Nana Benamer

Nana Benamer

Anais Leszcynska

Anais Leszcynska

Soirée Kloudbox - 17 octobre

Collectif Kloudbox

Collectif Kloudbox

Soirée clôture infiné - 18 octobre

Basile3

Basile3

FIFIB Jeunes

Le FIFIB Jeunes se met au diapason de la programmation du festival avec une envie, toujours profonde, de questionner le contemporain, l’humain et le politique à travers la puissance formelle du cinéma. Il sera donc question de la reprise de pouvoir du corps des femmes et de leur destinée (L’Événement d’Audrey Diwan), dans une forme brute et inédite. Seront aussi questionnés l’identité, le territoire et la mémoire, à hauteur d’enfant (Any Day Now de Hamy Ramezan), par le prisme de l’histoire intime et commune (Nous d’Alice Diop) ou sous forme connectée et romancée (Arthur Rambo de Laurent Cantet). L’amour au présent et le mysticisme seront au centre d’un très beau programme de courts métrages. Et enfin, Maman pleut des cordes d’Hugo de Faucompret sera l’occasion, pour les plus jeunes, d’entrevoir l’invisible, qu'il soit magique ou ancré dans la réalité, et d’en cerner les détours.

— Aurélie Oria-Badoc

 

Atelier de programmation au centre Abadie

En partenariat avec le CHU de Bordeaux — soutenu par la DRAC

Avec les adolescent·es externés de l’hôpital de jour du centre Abadie, des programmateurs du FIFIB viennent animer un atelier tout le mois de septembre autour de leur travail, afin de préparer une séance spéciale présentée par les adolescent·es le jour de l’ouverture du festival.

Le programme sera annoncé en octobre.

 

Atelier d’analyse de séquence en temps scolaire

En plus des séances présentées pour les différents niveaux scolaires dans le cadre du FIFIB Formation, un programmateur du FIFIB coordonnera plusieurs ateliers d’analyse de séquences de films afin de familiariser les élèves avec le vocabulaire filmique et de développer un rapport critique aux images.

 

Longs métrages

Maman pleut des cordes, Hugo De Faucompret

L'Événement, Audrey Diwan

Any day now, Hamy Ramezan

Arthur Rambo, Laurent Cantet 

Nous, Alice Diop 

 

Programme de courts métrages

Khtobtogone, Sara Sadik 

Palermo sole nero, Joséphine Jouannais

The life underground, Loïc Hobi 


Les inscriptions pour les séances scolaires et les ateliers d'analyse filmique
se font auprès de Aurélie Oria-Badoc et Pierre Guidez.

 

 

Séance spéciale

Nouveaux regards

Nouveaux regards

Ateliers

Des cinés, la vie ! Atelier au centre pénitentiaire

En partenariat avec Alca 

Accompagné d’un·e réalisateur·ice, les médiateurs du FIFIB vont coordonner une séance de cinéma dans le quartier pour mineurs du centre pénitentiaire de Gradignan, et créer une discussion autour du travail d’un·e cinéaste issu·e de circuits non-conventionnels de productions.

Le programme sera annoncé en octobre

Ciné-club critique à la MECS Marie-de-Luze

Soutenu par la DRAC

Une programmatrice du FIFIB organise plusieurs séances autour de courts et moyens métrages avec les jeunes filles du foyer de la MECS Marie-de-Luze, afin de construire un regard critique qui se concrétisera sous une forme écrite et vidéo.

Le programme sera annoncé en octobre

Pour plus d'informations, veuillez contacter Aurélie Oria-Badoc.

Dans le ventre de –

Sauriez-vous dire quelle est la saveur d’un film ? 

Dans le cadre de l’été métropolitain 2021 le FIFIB et le Bordeaux Food Club s’associent autour d’une expérience inédite : Dans le ventre de. 

Préparez-vous à vivre quatre immersions visuelles et gustatives au cœur d’une œuvre et d’une ville de la métropole bordelaise servie par les meilleur.e.s chef.fe.s de la région.


Conditions sanitaires

L’évènement se déroulera dans le respect des règles sanitaires en vigueur.

Nous vous rappelons que le pass sanitaire est obligatoire pour participer à l’événement (vaccination complète + 7 jours ou test PCR anti-génique de – 48h).

Focus Jabulile Nadia Newman

Rencontre et projection avec la réalisatrice Sud-africaine Jabulile Nadia Newman

Dans le cadre de la saison Africa 2020

LA SAISON AFRICA 2020 se déroule sur l’ensemble du territoire métropolitain et ultramarin à travers une centaine de projets artistiques, scientifiques, culturels, pédagogiques, co-construits avec la société civile africaine. Le FIFIB, en discussion avec N’Goné Fall, commissaire de la saison, accueille Jabulile Nadia Newman dans le cadre d’un focus sur les femmes. 

JABULILE NADIA NEWMAN est une artiste qui travaille les médiums de la photographie et du cinéma. Son travail est basé sur les identités protéiformes des femmes sud-africaines. Elle a notamment créé la websérie féministe de six épisodes, disponible en ligne, « The Foxy Five ».

Focus

L'indomptable feu du printemps 

Présenté par Jabulile Nadia Newman

Programmes de courts métrages

Présenté par Jabulile Nadia Newman